J’ai lu : Tous nos jours parfaits

tnjp.jpg

Aujourd’hui je vous parle de All the Bright Places en VO, fraîchement sorti en français et que l’on voit un peu partout !

logo résumé

Theodore Finch veut en finir avec la vie.
Violet Markey est dévastée par la mort de sa soeur.

Ils se sont rencontrés sur les toits du lycée au bord du vide, et c’est ainsi que leur histoire a commencé. Ce n’est qu’ensemble qu’ils arrivent à être eux-mêmes…

Tandis que le monde de Violet s’épanouit, celui de Finch ne fait que rétrécir. La magie de leurs jours parfaits pourra-t-elle les sauver ?

Picmonkey

Je n’ai pas été emballée dès le départ par l’histoire. J’ai eu du mal à accrocher aux personnages parce que j’ai eu beaucoup de mal à les comprendre. Dès le départ, ils se retrouvent sur le toit de leur école, tous deux prêts à sauter pour en finir avec leur vie. Violet se sent coupable d’avoir survécu à un accident de voituré qui a tué sa sœur, avec qui elle était l’auteur d’un blog à succès. Quand à Théodore, il a de sérieux troubles de la personnalité : un coup tout va bien, un coup il est au bord de la dépression, allant même jusqu’à vivre reclus dans sa chambre. Théodore tente de sauver Violet, en cherchant à lui faire reprendre goût à la vie. Alors qu’ils ne sont pas amis au départ, il lui propose de faire un projet ensemble pour le cours de géographie. En utilisant ce prétexte, il parvient à se rapprocher d’elle. Peu à peu, il lui donne la force d’avancer, de sortir de sa tristesse, de revivre. Elle qui s’était tant sentie coupable de vivre alors que sa sœur est morte parvient peu à peu à apprécier la vie.

C’est pour ça que j’ai beaucoup apprécié Théodore, et aussi parce qu’il est assez drôle. Tout le long du livre il m’a énormément fait penser à Gus de Nos étoiles contraires, d’ailleurs c’est l’avis de la majorité des lecteurs.

Par contre Violet, j’ai moyennement aimé sa personnalité. Elle est mignonne et gentille, mais au final elle n’aide pas vraiment Théodore qui pourtant souffre d’un aussi grand mal être qu’elle. Tout le monde l’appelle le « Fêlé » parce qu’il semble vraiment fou. Par exemple, il s’amuse à prendre différents styles et différentes personnalités. Il semble aussi fasciné par la mort, et connaît plusieurs moyens de se suicider, qu’il liste. Elle ne le défend vraiment jamais contre la méchanceté des autres, en tout cas pas comme il le ferait pour elle.

J’ai eu la sensation que l’histoire mettait beaucoup de temps à démarrer et avancer. J’ai adoré la fin, où de beaux passages et d’autres très tristes ou perturbants s’enchaînaient. C’est pour ça que j’ai mis un 4/5, parce que j’ai eu l’impression que l’histoire basculait à un moment donné, mais j’ai trouvé que c’était très tard dans le livre et qu’avant il ne se passait pas grand chose de marquant. Je suis déçue parce que je n’ai pas trouvé que c’était particulièrement marquant, en tout cas l’histoire ne m’a pas touchée autant que je l’aurais pensé.

Malgré tout ça reste une jolie lecture. Je conseille de la commencer en sachant que ça ressemble beaucoup aux clichés qui se font en ce moment, dans le style de John Green.

J’attends vos avis pour me dire si vous l’avez lu et aimé, ou si vous avez envie de le lire ! A très vite !

logo nlb

Publicités

3 réflexions au sujet de « J’ai lu : Tous nos jours parfaits »

  1. Ping : Bilan mensuel de janvier |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s